Modèles de souris knock-out (KO)

Les souris knock-out possèdent un gène d'intérêt rendu inopérant, c'est à dire "knocked out". Souvent appelées souris KO, elles sont utilisées pour étudier le rôle de certains gènes et pour valider de nouveaux médicaments et traitements. Charles River propose des modèles murins validés de grande qualité vous permettant de générer des données fiables et reproductibles tout en réduisant le coût global de votre étude. Nous nous engageons à respecter les délais alloués à votre projet, sa confidentialité, l'exclusivité de la propriété intellectuelle et vous assurons un élevage au statut SOPF ainsi qu'une livraison sécurisée dans le monde entier.


illustraion of DNA strand

Webinaires : création de modèles de souris et de rats transgéniques

Visionnez notre série de webinaires pour en savoir plus sur la modification du génome, la création de modèles animaux, la thérapie génique et la modélisation de maladies humaines grâce à la technologie des nucléases.

Visionner


Notre équipe scientifique travaille en partenariat avec des leaders de la génomique fonctionnelle et de l'ingénierie moléculaire. Grâce à notre combinaison d'expertises in vitro et in vivo, nous vous offrons un environnement optimal pour créer, caractériser, préserver et distribuer vos souris.
 

Quels sont nos services disponibles pour les souris knock-out ?


Types de modèles de souris KO

  • Modèle knock-out constitutif

    Ce modèle permet l'inactivation de l'expression d'un gène dès le stade embryonnaire. Dans la plupart des cas, l'inactivation du gène est obtenue par délétion (partielle ou totale) de sa séquence. Il devient alors non fonctionnel dans tout l'animal.

  • Modèle knock-out conditionnel

    Ce modèle permet de contrôler spatialement (tissu spécifique) et temporellement (stade de développement de l’animal) l'inactivation du gène cible. La Cre recombinase permettant la délétion de la séquence encadrée par les sites loxP, le système Cre-lox est souvent utilisé pour la création de ce type de modèle. Une Cre inductible et/ou tissu-spécifique est utilisée pour obtenir une invalidation génique dans un tissu particulier et/ou au moment choisi.

  • Modèle knock-down par ARNi

    L'interférence par ARN permet de diminuer l'expression d'un gène cible sans le déléter. Cette technologie est souvent combinée à des approches conditionnelles et/ou inductibles afin de réduire l'expression de la cible uniquement dans certaines conditions chez les animaux adultes.

 

Questions fréquemment posées sur les souris knock-out (FAQ)

  • Quels sont les avantages à utiliser des modèles de souris knock-out ?

    L'inactivation de la fonction d’un gène est l'approche la plus simple pour appréhender la fonction de ce gène. Les modèles conditionnels, inductibles et knock-down permettent de minimiser le risque de phénotype létal associé à l'inactivation du gène à des stades précoces du développement et d’étudier les effets de l'inactivation du gène chez les animaux adultes. De plus, comme 65% des gènes codeurs des protéines sont pléiotropes, une souris knock-out conditionnelle simplifie l'analyse phénotypique en ciblant un type de cellules en particulier.

  • Existe-il d'autres considérations à prendre en compte pour mon projet ?

    L'inactivation d’un gène peut parfois entraîner une compensation par d'autres gènes d'une même famille. Dans ce cas, il se peut que plusieurs knock-out soient nécessaires pour obtenir des effets phénotypiques (gènes Hox par exemple). En outre, il est possible que la délétion des gènes ne produise pas de phénotype observable chez les souris, ou produise des effets différents de ceux constatés chez l'humain. Le choix du fonds génétique de la souris sera également fondamental afin de se rapprocher au mieux des phénotypes humains. N'hésitez pas à demander conseil à nos experts.

  • Quelles sont les différentes méthodes utilisées pour générer un modèle de souris knock-out ?

    Selon l'étude et ses objectifs, les souris knock-out sont majoritairement obtenues par :

    • Recombinaison homologue dans les cellules souches embryonnaires
    • Edition génomique par nucléases (CRISPR knockout ou autres nucléases)

    Pour plus d'information sur les souris knock-out, veuillez consulter le site internet du IKMC (International Knockout Mouse Consortium).

NOTE : Nous vous informons que l’ensemble du site internet est en anglais.