Dérive génétique : un ennemi silencieux de votre recherche sur la souris

Imaginez : vous réalisez un jour que l’ensemble des résultats de recherche que vous avez obtenus à partir d’un modèle murin ne sont pas valides. Effectivement, cela serait désastreux ! C’est pourtant le risque que vous encourez si vous négligez un phénomène naturel affectant tout être vivant : la dérive génétique. L’impact de la dérive génétique sur le phénotype des souris de laboratoire est très largement sous-estimé. Pourtant, des mutations spontanées survenant invariablement à chaque nouvelle génération participent au remodelage du génome murin. Les conséquences de ces mutations sont parfois majeures pour la recherche scientifique et les scientifiques eux-mêmes.

Lors de ce webinaire, nous ferons le point sur les connaissances scientifiques actuelles relatives au génome murin et son extraordinaire complexité. En effet, il apparaît que l’ADN non codant ou ADN « poubelle » n'existe plus ; on peut désormais associer des fonctions génétiques à l’ensemble du génome. A l’aide d’exemples concrets, nous étudierons les conséquences des modifications génétiques même mineures sur la fonctionnalité des gènes et, par conséquent, sur le phénotype des animaux. Enfin, nous décrirons les stratégies de détection et de prévention de la dérive génétique.

Présentateur

  • Jean Cozzi, PhD, Head of European Embryology, Surgery & Model Creation Platforms, Charles River